Mercredi 11 mars 2020 à 19h00

Qui a tué HitchBot ?
Et pourquoi ?

Grand comme un enfant de six ans, HitchBot est un adorable robot créé au Canada en 2014 pour étudier les interactions entre hommes et machines.
Capable de communiquer, il parcourt seul en autostop les Etats-Unis en prenant des photographies toutes les 20 minutes.
Mais les machines peuvent-elles faire confiance aux êtres humains ?

Sur scène, trois comédiens, le rappeur américain Mike Ladd et un robot se lancent sur les traces des derniers jours de HitchBot.
Entre fiction et documentaire, Linda Blanchet mène son enquête afin d’élucider la « mort » tragique commis par un homme sur un humanoïde.
Un road-trip haletant qui sonde d’un œil humaniste les profondeurs des âmes mécaniques.

Durée : 1h20

A partir de 12 ans

suivi d’un bord de scène avec Zaven Paré, chercheur en robotique, résident à l’IMéRA en collaboration avec le laboratoire Neural Bases of Communication de l’Institut de Neurosciences de la Timone (INT, Aix Marseille Université/CNRS).
Dans le cadre des rencontres de la Maison du théâtre d’AMU.


Conception et écriture : Linda Blanchet
Collaborations artistiques Gabor Rassov, Ariane Boumendil
Conseillers scientifiques Dr Frauke Zeller et Dr David Harris Smith Robotique (Le robot a été développé par l’équipe Héphaïstos de l’INRIA Sophia-Antipolis)
Intelligence artificielle Gunther Cox
Scénographie Bénédicte Jolys
Musique Mike Ladd
Vidéo Linda Blanchet
Avec Calypso Baquey, Mike Ladd, Mathieu Montanier, Angélique Zaini, le robot HitchBot 2

Coproduction : Compagnie Hanna R, Théâtre National de Nice – CDN Côte d’Azur, Pôle des Arts de la scène – Friche de la Belle de Mai, Réseau Traverses – Association de structures de diffusion et de soutien à la création du spectacle vivant en région PACA, Centre des Arts d’Enghien-les-Bains

Résidences et soutien : Centre des Arts d’Enghien-les-Bains, Théâtre Joliette – scène conventionnée pour les écritures contemporaines (Marseille), Théâtre Paris-Villette, Théâtre National de Nice – CDN Côte d’Azur, Fabrique Mimont

Crédit photo : David H. Smith