Samedi 8 décembre 2018 à 20h00

L’épopée, à la fois tragique et poétique, d’un tueur en série qui bouleverse la vie de ceux qui croisent son chemin en les éclairant de sa folie. Une pièce bâtie sur des rencontres qui renvoient à la solitude de chacun et à l’impuissance du langage mais où s’immisce pourtant le rire.

« Moi qui suis gardien depuis six années, j’ai toujours regardé les meurtriers en cherchant où pouvait se trouver ce qui les différenciait de moi, gardien de prison, incapable de poignarder ni d’étrangler, incapable même d’en avoir l’idée. »
Posée dès la scène d’ouverture, cette question parcourt toute la pièce, elle nous donne à observer et écouter un jeune homme attirant, qui tue de sang froid. « Un enfant si sage devenu fou brusquement » dont la trajectoire sanglante est inspirée de celle de Roberto Succo dans les années 80. Qu’est-ce qui le différencie de moi, ce tueur ? Qu’est-ce qui le différencie de nous ? Cette interrogation, perturbante, traverse les quinze tableaux de la pièce et chacune des rencontres de Roberto Zucco, avec la gamine, la vieille dame, la dame élégante, le balèze… Mais s’agit-il vraiment de rencontres ? Qu’échangent les personnages, sinon des mots ? Qu’échangent les êtres humains, sinon des mots ? Se voient-ils seulement ? « De toute façon, personne ne s’intéresse à personne », hurle Zucco à un téléphone qui ne marche pas. Est-ce là une réponse ?

Tarif 5 €

Salle AMPHI 7

Dans le cadre du temps-fort Bernard-Marie Koltès

Texte de Bernard-Marie Koltès
Atelier amateur de la MJC Jacques Prévert, Aix-en-Provence
Mise en scène de Claire Prati
Avec Charlotte Bonnaire‌, Farida Boudra, Laurence Chevalier, Serge Chevalier, Loïc Delaunay, Gabriel Ducros, Catherine Durand, Pascale Hurtado, Patrice Fanni, Julia Ripert et Claire Vignau