Vendredi 18 mai 2018 à 15h00
Vendredi 18 mai 2018 à 19h00

ATTENTION. En raison des suites du blocage du site, nous sommes contraints de déplacer l’horaire de la représentation du soir, qui aura lieu à 19h (et non 20h30). Merci de votre compréhension.

Je vous parlerai d’une immense vague qui a tout submergé un mois d’octobre. Nous appelions ça le Crabe. Celui qui te fait perdre tes longs cheveux blonds, te donne l’air d’un Playmobil.

« L’événement » va m’apprendre à célébrer le quotidien et l’héroïsme de chacun, c’est ce qui se raconte sur le plateau.
Et la poésie aussi.

Modeler une langue avec des notes prises à partir d’un lit d’hôpital.
Bâtir un montage avec l’écriture qui panse les plaies, Artaud, Pessoa, Céline.
Dire l’Intranquillité.
Dire aussi les gros maux, les cheveux rasés sur du Britney Spears, la merde dure comme du béton, le protocole et toi qui pleures.

Parler néant.
Célébrer.

 

Extrait :
Maxime : Qu’elle me chante quelque chose. Mon cœur me casse la cage thoracique. Il fait vibrer le tissu de mon pyjama.
Concentre-toi sur sa voix.
Je souffre le martyr. Je gémis, me tords.
Elle chante, mais tu le sens toi ; elle a peur pour toi.
Elle doit pleurer,
Mais à l’intérieur,
Dedans elle,
Des pleurs qu’on entend pas.
Ne pas éveiller les soupçons.
Peut-être parce qu’elle a peur que tu t’envoles.
Que le cœur éclate. Et que cela tâche, que les souvenirs qu’elle a de toi tâchent les draps.

Ce spectacle a été créé dans le cadre du master pro « dramaturgie et écritures scéniques » d’AMU en 2017.

Mise en scène et écritures : Maëllis Cam
Avec : Estelle Gilly, Romane Pineau, Maxime Saulnier-Gatefait
Collaboration artistique : Emma Schler
Création lumières : Margot Vincent
Illustration : Alizée Cormerais