Samedi 18 mars 2017 à 19h00

Les voleurs
Sortie d’atelier d’écriture des étudiants de théâtre d’AMU animé par Sonia Chiambretto sur le thème du « Journal d’un voleur » de Jean Genêt
Mise en espace : Sonia Chiambretto et Louis Dieuzayde
Lecteurs : Robin Attrée, Tom Bremond, Thelma Caillet, Jean-Louis Castellano-Serafino, Marianne Feneyrol, Tommy Fucito, Mélisande Goux, Chloé Humbert, Lise Icard, Léa Jean-Théodore, Youssra Mansar, Elodie Morucci et Théo Rocamora

« Un temps je vécus du vol, mais la prostitution plaisait davantage à ma nonchalance. J’avais vingt ans. » Jean Genet, Journal du voleur
L’atelier explorera le « journal », un genre littéraire à part entière à partir du « Journal du voleur », de Jean Genet.
Le vol, l’homosexualité, la trahison, mais aussi la rêverie, les fleurs et le vent, Journal du voleur revient sur les années d’errance de l’auteur avec le double arbitraire du flou, de la mémoire et de la construction d’une fiction.
En partant du réel, chaque étudiant écrira son propre « Journal » — Notes, listes, prélèvement et re-disposition des documents, poèmes, parties dialoguées, images… et le mettra en voix lors de cette soirée.


Des Vies (Etienne Brûlé, Jérôme savonarole, Arthur Rimbaud)
Texte et lecture : Arnaud Maïsetti
Puisque vivre n’est que survivre à ce dont on n’est pas mort. Traverser la vie d’hommes qui auront endossé cette charge au nom de ce qui excédait leur puissance, ce serait désirer rejoindre les territoires impossibles qu’ils ont levés pour nous autres et ce qu’ils ont fait à ce monde, pour son malheur et pour la joie de vouloir le désirer autre. Voici trois vies, inexemplaires et terribles, éprouvées jusqu’à la dévoration : l’Amérique sauvage, l’Occident furieux, l’Orient inatteignable. Trois hommes que rien ne peut rapprocher, hors ce monde sur lequel tous trois ont fait ployer leur corps ; et hors ce désir de le voir ployer sous le geste d’écrire : et de traverser à nouveau ces vies, ces forces qui peuplent encore ce monde et cette vie.

Entracte

Journal d’une folle
Textes d’Asli Erdogan  tirés de son livre Les oiseaux de bois
lus par des étudiants de l’ERAC : Clémentine Ménard, Sephora Pondi, Alexandre Schorderet
Mise en lecture de Nadia Vonderheyden

Asli Erdogan est une romancière turque, journaliste et militante pour les droits de l’homme. Elle a été emprisonnée d’août à décembre 2016 en raison de son opposition au régime turc.


Dans la république du bonheur
(3ème partie)
de Martin Crimp
Lecture dirigée par Angie Pict
Comédiens : Éric Schlaeflin, Emmanuelle Bacou, Clément Amézieux, Albert Huline, Jacques Mandrea
Régisseuse lumière : Manon Deplaix

Après avoir mis en scène Dans la République du bonheur de Martin Crimp dans le cadre de son Master Professionnel, Angie Pict propose aujourd’hui une lecture de la troisième partie de ce texte.
Dans la république du bonheur dresse un tableau grinçant de la société occidentale, questionnant les structures et les relations entre les individus, tout particulièrement au sein de la famille et de l’État. Sans prosélytisme, cette pièce met en pleine lumière les conséquences et les dérives politiques qui accompagnent les désirs sécuritaires.
Dans la troisième partie, Oncle Bob et Madeleine sont enfermés dans une dystopie qui pourrait être un rêve, un jeu vidéo, un écran d’ordinateur… Un jeu de pouvoir s’installe entre cette femme et cet homme jusqu’à l’arrivée de « notre joyeux chant » qui fait éteindre toutes les lumières.

En lien, à découvrir, de 10h à 22h, « le livre dans tous ses états », journée familiale au centre socio-culturel jean-Paul Coste : contes, café lecture, créations manuelles et numériques, films, conférences, et lectures de textes.
Arnaud Maïsetti y lira un extrait de son texte « des vies » à 16h30.

Toutes les infos ici