Mercredi 9 avril 2014 à 20h30

Mercredi 9 avril à 20h30

Théâtre du Point Aveugle (Marseille)
D’après le roman de Stanislas Lem
Traduction Jean-Michel Jasienko, Editions Denoël
Version scénique de François-Michel Pesenti
Avec : Marcelle Basso et F-M Pesenti

Production Théâtre du Point Aveugle. Coproduction Théâtre des Bernardines, Théâtre Antoine Vitez. Avec la participation de la Galerie Martine Aboucaya. Le Théâtre du Point Aveugle est conventionné par la Ville de Marseille et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

« Sur SOLARIS, chacun soupçonne chacun de n’être pas ce qu’il prétend, de ne pas être même en vie, de ne pas être réel. Ces catégories n’existent tout simplement plus. L’expérience fascinante de cette indifférenciation nous autorise, le temps du récit, à une dissolution du sens commun des choses, des autres et de nous-mêmes, pour nous rendre à l’étrangeté de notre existence. Révélant du même coup l’opacité durcie, jusqu’à la calcification, qui nous fait office de vie. »
F-M P.

Il se contracta.
– Et toi ! Et toi qu’as-tu vu ?
Il me considérait avec une
terreur croissante.
Je demandais.
– Qui est-ce ?
Je demandais encore.
– Qui est-ce ?
Il souffla – si tu ne le sais pas…
– Alors quoi ?
– Qu’est-ce que tu veux ?
– Que tu me dises qui tu as vu.
– Et toi ?
– Tu ne veux pas parler.
– Je ne peux pas.
Je sortis.
– Où vas-tu ?
Je ne répondis pas.

Extrait de Solaris de Stanislas Lem

« Et toi qu’as tu vu ? »
« Solaris est un roman de science fiction métaphysique. Cette œuvre a notamment inspirée le réalisateur russe Andrei Tarkovsky. Le récit nous entraîne à la limite de ce que l’entendement humain peut admettre. François-Michel Pesenti creuse à cet endroit-là. Un véritable artiste, extrêmement peu médiatique, car n’ayant « rien à vendre ». Se confronter aux spectacles « inadéquats et déconcertants » de Pesenti relève véritablement d’une prise de risque. » Fred Kahn – 8e Art

Cofondateur, en 1979, de la compagnie du Théâtre du Point Aveugle qu’il dirige depuis lors, François-Michel Pesenti présente des pièces dramatiques (contemporaines ou classiques) ainsi que des projets théâtraux personnels élaborés principalement dans le cadre de coopérations internationales. En France, on peut citer parmi les théâtres partenaires de sa compagnie, le Centre Dramatique National de Marseille la Criée, le Théâtre des Bernardines, la Friche la Belle de Mai à Marseille, le Théâtre de la Bastille, le Centre Dramatique National de Gennevilliers, le Théâtre de la Cité Internationale, à Paris. Nombreux sont ses partenaires sur le plan international, notamment en Europe du Nord.
François-Michel Pesenti a tissé à partir de projets théâtraux, de textes d’auteurs, classiques ou contemporains un certain nombre de liens avec des théâtres renommés dont le Schauspielhaus de Zürich (Marthaller), le Kunsten Festival de Bruxelles, le Deustches Theater de Berlin, le Burgtheater de Vienne, les Schauspielhauser de Düsseldorf, Brême, Bâle (Bachman). Mais aussi le Théâtre National de Split (Croatie), le Théâtre National de Ljubljana (Slovénie)… etc.
Il entreprend des incursions plus ou moins lointaines, notamment dans le Sud-Est asiatique, suite auxquelles naît le projet 1949 : if 6 was 9 en 1996, création au Théâtre National de Taïpei et repris ensuite au Théâtre des Bernardines. Lauréat de la Villa Médicis Hors les Murs en 1999, il réalise Noeuds de Neige, création 2002, un spectacle francojaponais qui donnera lieu à une tournée en Asie du Sud-Est en 2003, au Théâtre National de Taïpei, à Fujimi, et au Théâtre Setagaya, à Tokyo. Depuis 2011, il réinvestit la scène nationale avec A sec (Système Friche Théâtre, Merlan Scène Nationale) accueilli aux Bernardines et Solaris créé en 2013 sur cette même scène.