Mardi 12 mars 2013 à 20h30

Mardi 12 mars à 20h30

Les réservations sont closes pour ce spectacle. Vous pouvez vous présenter directement à la caisse à partir de 20h. Les places réservées non retirées seront redistribuées.

Texte et mise en scène : François Cervantes
Avec : Dominique Chevallier, Nicole Choukroun, Catherine Germain, Stephan Pastor, Laurent Ziserman
Assistanat mise en scène : Mounir Hamada Hamza
Création et régie son : Xavier Brousse
Création et régie lumière : Christophe Bruyas
Construction des décors et accessoires : André Ghiglione
Images : Philippe Domengie
Cie L’entreprise, Marseille
Photo : Christophe Raynaud de Lage

Coproduction : Théâtre Paul Eluard, Choisy-le-Roi
Partenaires de production : Friche la Belle de Mai, Théâtre Massalia
L’entreprise est une compagnie de théâtre conventionnée par le ministère de la Culture, subventionnée par la DRAC PACA, le Conseil régional PACA, le Conseil Général des Bouches du Rhône et la Ville de Marseille.

Cela vient de loin, depuis Marseille, depuis la troupe, la permanence, depuis les créations Corps transparent, Pays à vendre : ce lent déplacement de la frontière entre fiction et réalité. Nous travaillons à partir des arbres généalogiques des acteurs : nous partons du présent, de la ville où nous travaillons, Marseille, et de la mémoire des acteurs, qui est là, dans leurs
corps. Ils porteront leurs noms sur scène, ils en porteront d’autres aussi, ils seront dans le présent du plateau et ils seront aussi dans des siècles précédents. Dans ce continuel dialogue entre les mots et la chair, avec la chance de travailler dans le temps avec des acteurs que j’aime, nous explorons la mémoire des corps comme on déchiffrerait un livre en nous.

Les acteurs font revenir des personnages qui font partie de leur histoire : des membres de leur famille, des êtres rencontrés, aimés, rêvés… Avec ces personnages reviennent des quartiers de France, d’Espagne, du Maroc, d’Algérie, d’Iran, de Pologne, d’Australie… Des maisons, des appartements, des chambres, des couloirs, des rues, des jardins, des places de marché, des paysages de guerre, des parquets de bals… Ces personnages qui reviennent à travers la mémoire et le corps des acteurs découvrent notre époque métissée. Nous les accueillons au sein de la troupe, au bord de la Méditerranée, sur le plateau du théâtre, en 2012 : tous les lieux et toutes les époques se rencontrent. Entre grands manteaux sous la neige, robes légères sur la plage, tabliers et salopettes, les corps se croisent, s’éloignent, s’accouplent, se tuent. Nous évoquons les peuples qui sont en nous.
Le passé voulait un avenir, et nous sommes cet avenir. Nous avons besoin de nous sentir aimés par le passé. Notre tradition a été tellement malmenée que nous avons perdu la voie d’accès aux mythes fondateurs de notre civilisation, nous cherchons à retrouver le trésor perdu. L’origine est ce qui, en chaque être, est susceptible de déclencher la révolte.

Télécharger le dossier de presse