du 6 au 10 mars 2012

Du mardi 6 au samedi 10 Mars

Mardi, Vendredi et Samedi – 20h30
Mercredi et Jeudi – 19h

Dans le cadre des ateliers de création d’Aix-Marseille Université

Quatre livrets d’opéra de Richard Wagner :
« L’Or du Rhin », « La  Walkyrie », « Siegfried » et « Le Crépuscule des Dieux »
Mise en scène :  Jérôme Rigaut
Avec des étudiants des cursus théâtre de l’Université

Durée prévue : 3h

Assistants mise en scène : Blaise Jacquemin, Margot Panseri, Roxane Samperiz et Elsa Bouyeron
Scénographie : Mélissa Conté et Nabila Rebiai
Costumes : Tamara Poissonnier et Marie Pons
Lumière : Charline Dereims
Son : Sébastien Escudié
Accessoiriste : Coline Tatoni
Médiation/ Communication : Jonathan Rambach
Crédit photo : Roxane Samperiz

Avec : Maëllis Cam, Laetitia Koehler, Nausicaa Dhomont, David Soriano, Marie Pons,
Benjamin Baudvin, Romane Pineau, Massimiliano Liberti, Enzo Strazullo, Franck Daumas,
Frédéric Da Silva, Anaïs Pignol, Florian Bertaud, Tamara Poissonnier,
Julia Pellissier,
July Filippi, Camille Perrot, Garance Silve, Coline Tatoni,

Remerciements particuliers au Festival d’Aix-en-Provence et à la Société Projectis

Pendant qu’Albérich, l’affreux nain, vole l’or du Rhin, le dieu Wotan a fait bâtir le Burg par les braves géants : il faudra les payer avec cet or volé… Wotan cherchera à récupérer (avant Alberich) cet or conservé par le dragon Fafner. Cependant, seul un héros pourra faire cet acte original: l’audacieux Siegfried qui continuera ensuite en conquérant la vaillante Walkyrie, Brünnhilde ; et bientôt, il voudra embrasser le monde entier… Mais au royaume de Gibich, Hagen est là. Hagen est le fils d’Alberich, l’affreux nain du début…

WOTAN : « Un seul pourrait faire ce qui m’est interdit : un héros indépendant de moi, sans savoir,
sans directive, par besoin personnel, avec ses propres armes, qui accomplirait l’exploit !
Celui qui se battrait pour moi, contre moi, l’ennemi amical, comment le trouver ? Comment créer
cet autre, distinct de moi, qui ferait de lui-même ma seule volonté ? Ô détresse des Dieux ! Honte
sans nom ! Dégoût de ne trouver que moi seul dans toutes mes entreprises ! Et l’autre, que je désire,
je ne le vois jamais: l’être libre doit se créer lui-même. Je ne modèle que des serfs… « 

Le spectacle durera assurément plus de deux heures, c’est pourquoi, avec ou sans entracte, une sorte
de buvette bavaroise proposera (une heure avant l’ouverture des portes) une restauration légère
(saucisses, Pumpernickel, boissons fraîches, etc…)

Télécharger le dossier de presse