Mardi 10 janvier 2012 à 19h00
Mardi 10 janvier 2012 à 21h00
Mercredi 11 janvier 2012 à 19h00
Mercredi 11 janvier 2012 à 21h00
Jeudi 12 janvier 2012 à 19h00
Jeudi 12 janvier 2012 à 21h00
Vendredi 13 janvier 2012 à 19h00
Vendredi 13 janvier 2012 à 21h00
Samedi 14 janvier 2012 à 19h00
Samedi 14 janvier 2012 à 21h00
Dimanche 15 janvier 2012 à 19h00
Dimanche 15 janvier 2012 à 21h00

 

 


du mardi 10 au dimanche 15 Janvier – (Entrée libre)

 

Spectacles des compagnies et ateliers amateurs issus des communes du Pays d’Aix.
Tous les spectacles sont accueillis au Théâtre Antoine Vitez et sont en entrée libre.

Chaque année, ce temps fort de la saison du théâtre Vitez, témoigne de la vitalité et de la richesse des pratiques théâtrales amateurs sur notre territoire.
Cette année 12 pièces sont programmées autour du thème de la saison « A l’école des bizarres », dont 3 petites formes.


Ces cours spectacles seront présentés les 10, 11 et 15 Janvier en 2ème partie de soirée, après un entracte.
(sauf pour le spectacle « Théâtrum interruptus », présenté le 10 Janvier à 19h).
Vous pouvez n’assister qu’à une seule partie de la soirée, mais nous vous conseillons de rester pour toute la soirée.


Mardi 10 Janvier – 19h

« Theatrum interruptus » une création originale de Annie Darmon (Durée : 30 mins)
Atelier MJC Prévert, Aix-en-Provence
Mise en scène : Frédérique Mazzieri
Avec : Albinsky cyndi, Aube-martin guislaine, Babin fred, Charlier michel,Cocagne audrey, Darmon annie, Guillard marion, Japart yann, Maestracci maria,  Plauchud dominique, Valesi malou, Arrangements musicaux : Hoebeck laurent.
Des comédiens, un metteur en scène, un scénographe, des techniciens de plateau qualifiés de “bizarres”, sont interdits d’entrer dans les théâtres suite à la parution d’un décret. 
Le soir de leur représentation prévue au théâtre Antoine Vitez, ils se voient refuser le droit de jouer
Annie Darmon a écrit “Théâtrum interruptus” cet été; répondant à une commande du théâtre Vitez autour du thème de la saison “A l’école des bizarres”


Mardi 10 Janvier – 21h

« Petits crimes conjugaux » d’ Eric-Emmanuel Schmitt (Durée : 2h00)
Cie l’ombre des mots, Le Puy Sainte Réparade
Mise en scène : Richard Roux
Avec : Henri Tessandori et Lisa Florence Démurger
Un accident domestique et c’est le drame. Quelques jours d’hôpital, mais le retour du mari annonce des situations difficiles. Lorsque la femme raconte à son homme ses habitudes, son genre de vie y a-t-il duperie ou tout n’est-il que vérité ? N’essaierait-elle pas de se recréer un mari avec toutes les options dont elle rêve, pour mieux refaire son couple ? Et si lui n’était pas aussi amnésique qu’il veut bien le faire croire ?  Un dialogue bien emmené sur le thème de l’amour, du mensonge.
Car l’amour est-il inconditionnel ? Connait-on jamais réellement celui ou celle qui partage notre vie ?
A travers les propos de Gilles et Lisa, Schmitt aborde avec justesse ce qui fait le sel de toutes relations amoureuses : la confiance, tout en examinant les différences qui résident entre hommes et femmes.


Mercredi 11 Janvier – 19h
« L’avare »
d’après Molière (Durée : 1h)

Cie Scènes Occupations, Bouc Bel Air
Adaptation : Christel Rossel
Mise en scène : Christel Rossel assistée de Luc Herczeg
Avec : Guillaume Costanza, Gilbert Cordier, Béatrice De Villars, Luc Herczeg, Stefano Magni, Jodie Vincent
Respectant l’œuvre de Molière, ce spectacle a été adapté pour six personnages et cherche à guider le public (et notamment le plus jeune) vers la découverte d’autres sensibilités des personnages que celles qui transparaissent de prime abord. L’adaptation suit le fil de la relation père / fils et son évolution au cours du temps réel qui a lieu en direct. Le jeu de l’acteur est privilégié par la sobriété choisie de la mise en scène et de la scénographie.


Mercredi 11 Janvier – 21h

« Bizarreries ordinaires » (Durée : 30 mins)
Création collective Les électrons flous, Le Puy Sainte Réparade
;
On verra ça demain, Aix-en-Provence et Les électrons libres
Mise en scène collective
Avec : Monique Bart, Magali Chieusse, Bibi Delacour, Annie Savignat, Catherine Suty
A l’école des bizarres, qu’est ce qu’on y apprend ? 
Entre autres,  que la souris possède 99% de nos gènes, que les poissons et les oiseaux sont nos cousins proches …
Mais nous sommes, paraît-il aussi,  des êtres humains, des hommes et des femmes  souvent attirés par l’apprentissage de l’étrange, par l’expérience de ce qui nous est étranger. Nous voilà donc partis pour un petit voyage dans l’incongru.


Jeudi 12 Janvier – 19h

« Genousie » de René de Obaldia (Durée : 1h40)

Cie Les Juliennes, Aix-en-Provence
mise en scène : Julien Di Tommaso
Avec : Chantal de Portal, Marie de Gaulle, Clotilde de Lépinau, Cécile le Masson, Guillemette d’Ambly
Guylaine Latil d’Albertas, Hélène Lamoureux

Génousie est une comédie sur le pouvoir de l’esprit. Écrite en 1960, elle invite le spectateur à découvrir « le génousien », langage de la fantaisie, du rêve et de l’amour en opposition au langage ordinaire. Les 8 personnages déjantés de cette comédie loufoque se retrouvent chez la comtesse de Tubéreuse et au cours d’une soirée mondaine ils rencontrent des situations saugrenues sous fond d’histoire d’amour, de jalousie, d’énigme policière, de rêve. La pièce caricature le monde intellectuel que René de Obaldia semble bien connaitre, pris aux pièges de l’amour. Elle les fait vivre avec leurs travers, leurs agaceries, leur infantilisme, leur besoin de plaire à tout prix mais aussi leurs cotés émouvants, voire attendrissants.


Jeudi 12 Janvier – 21h

« La nuit est aussi un soleil » de Fernando Arrabal (Durée : 1h25)
Groupe création des 4 dauphins, Aix-en Provence
Mise en scène : Jean -Marc Vidal
Avec : Sandrine Coupet, Véréna Leutenegger, Pierre Michelot, Anna Morisset, Ruben Moro, Jean-Christophe Pastré, Florence Veyrier.
Une femme de premier ministre volage et romantique, un amant comploteur, une allumée du fascisme, un ministre amoureux d’un travesti brésilien et son mac qui rêve de faire l’équilibriste. Curieusement ce ne sont pas les créatures les plus bizarres de cette.. …ménagerie. Il s’agit bien d’une farce.
Mais rions moins fort !  « La nuit blanche » est pour cette nuit.
Dans un pays improbable d’ Amérique latine, voisin de ceux de Pinochet, Videla, Stroessner….ou se prépare un complot fasciste.
Mais Arrabal n’est pas seulement un surréaliste, il est aussi un optimiste, alors…..


Vendredi 13 Janvier – 19h
« Avis aux intéressés, Marie et Marguerite, entre aujourd’hui et demain… » (Durée : 1h30)

Trois pièces courtes de Daniel Keene
Cie La Récréation, Aix-en-Provence
Mise en scène : Nathalie Pelinq
Avec : Michelle Bonnet, Cathy Ferrand-Gallay, Raphaël Gimenez, Julia Labarbe, Michel Morin, Priscilla Piston
Trois pièces courtes, entremêlées comme un voyage à travers l’étrangeté des relations humaines et des vies lorsqu’elles sont confrontées à des situations nouvelles.
Marie et Marguerite, deux vieilles solitudes qui nous emmènent au gré de leurs souvenirs et de leurs obsessions dans des histoires qui pourraient leur appartenir. Un père malade qui ne peut pas laisser seul un fils de quarante ans dépendant et enfermé dans le silence. Une mère qui fuit avec sa fille un mari violent.
Si les thèmes évoqués sont tragiques, la langue de Keene nous laisse une certaine liberté dans laquelle s’expriment une profonde humanité et parfois même une distance qui permet le rire.


Vendredi 13 Janvier – 21h
« L’éclipse » d’après les textes de Joël Egloff (Durée : 1h20)

Cie LeZ’ Ensoleillés, Lambesc
d’après une adaptation et mise en scène de LeZ’Ensolleillés
Avec : Marylène Allaire, Arnaud Vervialle, Guillaume Chapuis, Hervé Reboulin, Olivier Porcher, Olivier Jumeaux, Marie Carré-Lecoq, Solène Basthard-Bogain, Maxime Legoix
Le 11 août 1999 entre 12h17 et 12h32 : comment les gens vivent-ils la fameuse éclipse de fin de siècle ? Il ne suffisait que d’une chose ce jour là pour être au rendez-vous du soleil et de la lune … être là au bon moment et regarder en l’air mais ce ne fut pas chose facile ! Ce rendez-vous est prétexte à une galerie de portrait de quelques personnages décalés. 
Ces nouvelles de Joël Egloff, adaptées à la scène, dressent des portraits savoureux et décapants dans des histoires tendres, loufoques, drôles et tragiques. C’est l’histoire de ceux qui ont tant de mal à être au rendez-vous du soleil et de la lune, de ceux qui nagent à contre courant.


Samedi 14 Janvier – 19h

« Building » de Léonore Confino (Durée : 1h15)
MJC Prévert, Aix-en-Provence
Mise en scène : Claire Prati
Création musicale : Bernard Marzullo
Avec : Solange Guerrini-Brisse, Fabrice Fosty, Lydie Grussy, Laure Guolo, Anne Hadji, Sophie Leridon,
Pascale Milon, Franck Olivares, Isabelle Ruppert, Jean-Paul Sarkissian, Corine Seroul-Meyer, Enzo Verdet, Claire Vignau.

Un building. Une entreprise. 13 étages. 35 employés. Une journée. Hôtesses, comptables, agents d’entretien, cadres, chargés de communication, DRH, PDG s’agitent, coachent, prospectent, foncent
 tête baissée, tandis que s’accélèrent les crashs de pigeons qui foncent contre leurs baies vitrées. Une ascension vers la chute…


Samedi 14 Janvier – 21h
« Et ta soeur ? »
de Jean-Jacques Bricaire et Maurice Lasaygues  (Durée : 1h35)

Cie Les simul’acteurs, Pertuis
Mise en scène collective
Avec :  Camille Ranc, Charlotte Sidran, Eva Bergogne, Florent Aveillan, Xavier Gibiat,  Mathieu Stempfel
Deux jumeaux, un frère et une sœur se détestent et se retrouvent à la mort de leur père. Martine, une femme à poigne au caractère masculin, prend la tête de l’affaire familiale. Martin, délicat et libertin, tient une galerie d’art à Paris. Martine et Martin ne se sont pas vus depuis 3 ans, quand Martine débarque chez son frère avec mari, fille et assistant. Poursuivie par le fisc, elle a la ferme intention de lui couper les vivres afin de sauver son entreprise. Tromperie, quiproquos et révélations en cascade vont pimenter ces retrouvailles forcées…


Dimanche 15 Janvier – 19h

« Brèves de comptoir » de Jean-Marie Gourio (Durée : 1h30)
Adaptation et mise en scène : Marie Calvet
Cie Théâtre du Sud, Bouc Bel Air
Avec : Denis Scheffler, Mireille Quintavalla, , Christian Duneau, Marie Gilormini, Anthony Lacomare, Alain Lauzanne, Catherine Tirel, Annie Gachet, Claudy Djarayan, Laurence Desroches, Maryse Cadiou, Isabelle Couralet, Marie-Jo Lauzanne
14 personnages se sont emparés de cette parole populaire autour du Zinc.  Une comédie inoubliable, où l’on rit presque à chaque réplique ! Dès le matin, dans un bar populaire commence le défilé des  clients de passage et surtout des habitués. Et c’est aussitôt un feu d’artifice de remarques tantôt stupides, cyniques, naïves, tantôt philosophiques, émouvantes, poétiques même, mais qui nous touchent toujours d’une façon ou d’une autre. Souhaitant une adaptation originale et haute en couleurs, la compagnie Théâtre du Sud a puisé ces perles directement dans les Brèves de Comptoir recueillies  par Jean-Marie Gourio  au fil des années et dont il a fait un genre à part entière, adoré des lecteurs, des spectateurs… et des acteurs !


Dimanche 15 Janvier – 21h
« Sous la glace »
de Falk Richter (Durée : 30 mins)
Cie La Nacelle en Lubéron, Pertuis
Avec : Bernadette Delogu, Katia Magloire, Valérie Duprat, Luc Masquelier, Jean-François Bonemère
Un homme piégé dans cette société moderne, où les entreprises sont dans une course effrénée au progrès, à la rentabilité, à la déshumanisation. « Jean Personne » (dans un monologue à 5 voix), crie ses angoisses et sa profonde solitude. Le bizarre serait que ce monde fabriqué par les hommes ne soit plus adapté pour eux mais contre eux et pour les objets qu’ils ont créés, arrivant ainsi à la totale disparition de l’espèce humaine.