Jeudi 19 janvier 2012

Jeudi 19 Janvier – 20h30

Erratum : Ce spectacle aura lieu jeudi 19 Janvier et non vendredi 20 Janvier, contrairement à ce qui était mentionné dans notre programme de saison.

Entrée libre – Spectacle en portugais surtitré

Théâtre expérimental du SESC d’Amazonie, Brésil

Texte et mise en scène : Marcio Souza
Directeur de scène : Geiberson cavalcante Teixeira
Régisseur : Sidney Medina
Percussionniste : Daniel Rego Bentes de Souza
Producteur exécutif : Robson Castro Medina

Avec : Dimas Mendonça Oliveira, Sidney Fernandes de Souza, Marcio Braz dos Santos Santana, Carla Alessandra Silva Menezes, Efrain de Lima Mourão, Robson Ney Lima de Souza Costa, Daniely Peinado dos Santos, Francisco Emerson dos Santos Nascimento, Denni Sales Alves, Maria Augusta Ferrerira Rodrigues, Elisângela Lima Marinheiro.

En partenariat avec le Département d’études portugaises d’Aix-Marseille Université et l’association Portuland. Dans le cadre du Réseau d’échange entre scènes universitaires.

La passion d’Ajuricaba évoque l’histoire d’un chef indien qui vécut au XVIIème siècle dans le Haut-Rio Negro, une région située au-dessus de Manaus. Sa mémoire est attachée au souvenir des luttes de résistance menées par les indigènes contre l’envahisseur portugais à l’époque de la colonisation de l’Amazonie.
Ajuricaba s’est rendu populaire en organisant une guérilla qui dura plusieurs années sur cette très vaste région. Le souvenir de sa lutte demeure vivace dans la mémoire populaire, bien que l’histoire officielle ait fait courir le bruit d’une mort indigne.

La pièce ré-écrit l’histoire des circonstances de sa capture et de sa mort. Ajuricaba, réhabilité aux yeux de son peuple, y incarne la lutte contre l’oppression. Marcio Souza l’érige en symbole de résistance contre la dictature militaire qui sévit au Brésil et en Amazonie dans les années 70.

Créée en 1974, reprise en 2003 au Brésil, la pièce a été jouée à Paris en 1998 par le Théâtre de L’Opprimé sous la direction d’Augusto Boal.

Le SESC
Créé en 1946 pour contribuer, d’une part au bien-être des travailleurs du tertiaire, et promouvoir de l’autre le développement culturel, le SESC, structure fédérale qui dispose d’une représentation autonome dans chaque Etat brésilien, est financé grâce à une taxe parafiscale obligatoire de 1,5% prélevée sur la masse salariale des entreprises de ce secteur. Une institution patronale atypique qui mise sur le décloisonnement des cultures populaires et élitaires.

En savoir plus sur le TESC (Théâtre expérimental du Sesc)
Le Théâtre expérimental du Sesc de l’Amazone fut un groupe de théâtre pionnier dans la lutte pour la préservation de l’Amazonie.

Télécharger les dossier de presse

RENCONTRE

Vendredi 20 Janvier à 10h00
Conférence de Marcio Souza au département de portugais avec Mme Adriana Coelho Florent, directrice du département d’Aix-Marseille Université.
Université de Provence – Centre d’Aix
Département Portugais – Renseignements : 04 42 59 94 37