du 7 au 8 décembre 2011

Mercredi 7 décembre – 20h30
Jeudi 8 décembre – 19h

Cie Soleil Vert, Marseille

Texte : Robert Walser
Adaptation et mise en scène : Laurent de Richemond
Collaboration artistique : Barbara Sarreau
Avec : Laurent de Richemond et Barbara Sarreau
Crédit photo : Francis de Richemond

Spectacle programmé dans le cadre d’ « Esquisse de compagnies »


Disparaître, cela peut être le motif de toute une vie, le thème de toute une oeuvre, le point d’ancrage de toute résurrection. : «Si je ne suis rien alors je suis beaucoup».

«L’Étang» est une pièce basée sur le personnage de Fritz, qui va mettre en scène son faux suicide afin de forcer l’intérêt et le regard de sa mère.

La solution est là : s’il venait à disparaître pour de bon, sa mère s’affolerait et le chercherait sans doute…  Quand il sera mort, ou supposé comme tel, sa mère ne verra alors plus que lui. Quand il réapparaîtra, ce sera comme une seconde naissance.

Disparaître dans l’eau, dans la nature, dans le silence ou l’anonymat, pour accéder à une renaissance glorieuse, une reconnaissance.

« La vie n’est qu’une veste déchirée, il me faut la raccommoder. » a dit Fritz. Se noyer aux yeux des siens, c’est détruire ce qu’il y a en soi d’insupportable, de repoussant. Mais l’eau qui engloutit ses victimes peut aussi les régénérer. L’eau si bénéfique, joue ici son rôle purificateur. Lavé de toute honte par cette noyade fictive, le jeune garçon en sortira brillant, glorieux, aimable… et désirable. Tel est le souhait de celui qui ne cesse d’espérer une reconnaissance qui soit naissance. Mais il faut d’abord être découvert…

Télécharger le dossier de presse