Théâtre Antoine Vitez

La fiction et le document / Saison 19-20

Archives 2009

saison 2003/2004 je rêve peut-être pas…

mardi 6 octobre 2009
Septembre/Octobre 2003 * Du 29 Septembre au 2 Octobre : Semaine " UP " : A l'occasion de la rentrée universitaire Coordonnée par le Théâtre Vitez, l'IDA, le Crous, La Cellule/Action/Culture et le SUIO, avec la participation des départements artistiques de l'université de Provence. Vidéo, musique, théâtre, danse, contes ,poésie, arts plastique, cinéma, forums, Š Contribution conjointe des départements […]

saison 2002/2003 c’est mal, c’est pire, ou c’est… ?

mardi 6 octobre 2009
Octobre/Novembre 2002 * 29/30 oct - 20h30 : Tokyo Notes - Texte et mise en scène Oriza Hirata - Compagnie Seinendan - Tokyo * 5 novembre : Hommages. de Mark Tompkins - Cie IDA - Paris * 12 & 13 novembre : Thèbes et ailleurs. - Mise en scène de O.Saccomano - Théâtre de la […]

saison 2001/2002 entre quelqu’un pour sortir

mardi 6 octobre 2009
novembre 2001 7 & 8 - Accueil de l'Académie Expérimentale des Théâtres . Thème : "Des arts de la scène à l'Université" 6, 7, 8 - 21h00 Baal ou Interrelations des êtres vivants - d'après Brecht, Lautréamont, Rimbaud et le Professeur Nicoli - Mise en scène : Angela Konrad 20 - 19h00 : Lancement de […]

Des PaPis dans la tête

mercredi 2 septembre 2009
Quand la vie et l'œuvre d'un Maître, comme on dit, rencontrent les questions existentielles de chacun et les éclairent.

Le Nord Perdu

mercredi 2 septembre 2009
“Le Nord perdu” décrit nos sentiments d’étrangeté, nos courtes sensations d’être en dehors. Une mauvaise concordance des temps qui nous fait trébucher. Et ces incidents de route, cette furtive perdition, nous transportent vers un ailleurs d’un bruyant silence. Comme une absence au monde qui nous permet pourtant de mieux le voir, de le comprendre, de l’envisager, de le supporter.

Troisième nuit de Walpurgis

mercredi 2 septembre 2009
La Troisième Nuit de Walpurgis décrit la survenue et la pénétration insidieuse du national-socialisme dans les esprits.

Ils regardaient le monde dans les yeux de leurs voisins

mercredi 2 septembre 2009
Un petit bonhomme griffonné au bas de la page d'une scène de Sophocle et essayait de lire son monde dans les yeux d'Antigone, mais il n'y trouvait rien de ressemblant. L'idée de résistance n'était pour lui qu'une belle idée avec laquelle on ne savait rien faire. Tout honteux de faire tache dans le mythe, il se mit lentement à disparaître. Alors qu'il allait être bu par la page, il vit au loin le nom d'Ismène. Il se dit: "Voilà où est ma tragédie! C'est par sa bouche à elle que se racontent tous mes délits d'impuissance."