Lundi 19 octobre 2009 à 12h15 et 18h30

Lundi 19 octobre en entrée libre
à 12h15 dans le grand hall de l’Université
à 18h30 au théâtre Antoine Vitez
De et par Sabine Tamisier

Avec les précieux regards d’Enzo Cormann, Dominique Laidet, Nanouk Broche, Mireille Guerre et Hubert Colas

« C’est / Héloïse. Une
Une juste qui / voudrait lui dire à son / Louis qu’il la / qu’il me mais / ses mots il lui- Fssst ! Alors elle / RÊVE elle / s’imagine des / jours / des jours entiers où il / où elle / pourrait enfin le lui mais / sa tête elle / VIRE elle / CAUCHEMAR elle / ça COGNE COGNE là-dedans. »
Sabine Tamisier

« Héloïse veut déclarer son amour, Héloïse veut partir à Venise avec Lui, elle a même déjà acheté les billets. Elle n’a pas la vie facile, Héloïse. Peut-être n’est-elle pas vraiment une gourde mais elle est, en tout cas, persuadée qu’elle en est une. Donc, à partir de ce moment-là, mieux vaut ne rien tenter. Mieux vaut rêver, mieux vaut se contenter de rêver. Seulement voilà : dans les rêves, tout peut arriver. Même le pire… Autour d’une micro histoire imaginée, et, en apparence, tout ce qu’il y a de plus insignifiante, l’auteur déroule la pensée de son personnage en un long monologue interne. Un courant de pensée heurté, haché, qui pourtant jamais ne s’arrête, et semble, au contraire, s’accélérer. Héloïse, paniquée de sentir sa vie lui échapper, a autant de mal à saisir le monde qu’à faire une phrase. Surtout quand elle est persuadée d’être enfin devant son prince charmant. Alors les mots débordent. Ils jaillissent comme des pense-bêtes, comme des balises qu’il ne faut pas perdre de vue, auxquels il faut s’accrocher comme une noyée, et autour desquels elle va tenter de tresser son discours. » Michel Bellier, auteur – membre du comité de lecture du Centre Culturel Itinérant Éclats de scènes (84)

Extrait de Casa nostra :
Je / il touche / il juste effleure il / pas exprès là sous la table il / juste touche mon genou / son pantalon blanc / il juste touche et / c’est PADOUE ! C’est / Saint Antoine c’est / Abélard c’est / TOUS LES SAINTS
c’est tous les saints là que je prie ! Oh Notre Dame Oh Notre Dame Oh / que jamais il ne décolle / il / brûle / ça / me / picote il / tout mon sang / et / mes oreilles là toutes mes oreilles elles / PIVOINES ! Elles / BOUENT ! Elles / VÉSUVE ! Elles / POMPÉI ! Elles

Sabine Tamisier
Née en 1973 à Pertuis (84), elle vit actuellement à Aubagne et est Attachée au Centre de Ressources de Montévidéo (Marseille), centre de créations contemporaines, théâtre, musique, écriture.
Après un parcours d’études théâtrales à l’Université d’Aix-en-Provence et au sein du département écriture dramatique de l’ENSATT (Lyon), elle écrit essentiellement pour le théâtre.

Publications : Casa nostra in Nioques # 5, 2009 ; Les Blés in Le Monde me tue, Espaces 34, 2007.

Elle est également l’auteur de Sad Lisa (Prix d’écriture Théâtrale de la Ville de Guérande et des Journées de Lyon des auteurs de théâtre 2009), à paraître aux éditions Théâtrales en novembre 2009 ; Nina ? (bourse d’encouragement du CNL, 2007) ; Les Appalaches, La Traverse, L’Histoire d’Anna. En cours d’écriture : Un jour, je serai paysanne, extraits lus au CIPM dans le cadre des Inédits, juin 2009.

Casa Nostra a été écrit en 2006 et lu depuis par l’auteur :
– au Théâtre du Rond-Point à Paris, dans le cadre des Mardis-Midis des textes libres
– à La Mousson d’Été (Pont-à-Mousson)
– à l’ENSATT (École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre), à Lyon
– à l’Université de Lettres de Nancy, dans le cadre du Festival “Autour du théâtre contemporain” et du Printemps des Poètes, en mars 2007
– au Centre Culturel Cucuron-Vaugines (84), en juin 2007.
– au théâtre du Petit Matin, Marseille
– dans les bibliothèques de Sorgues, Cucuron, Pernes Les Fontaines / Centre Culturel les Augustins, Lourmarin, Entraigues, Oppède, Cadenet, Villelaure, Châteauneuf-les-Martigues
– au Centre pénitentiaire du Pontet
– au Théâtre de Cavaillon-Scène nationale
– dans l’ancien Moulin de Cabrières d’Aigues
– à la salle Bloch à Lauris
– à Montévidéo-Marseille

Pour la direction d’acteur, l’auteur a reçu l’aide précieuse de Nanouk Broche (comédienne, metteur en scène de la Cie Ma Voisine s’appelle Cassandre-Marseille), Enzo Cormann (auteur, comédien, metteur en scène, responsable du département écriture de l’ENSATT), Dominique Laidet (comédien, enseignant dans le cadre du département écriture de l’ENSATT), Mireille Guerre (metteur en scène, co-direcrice du Théâtre des Bernardines-Marseille) et Hubert Colas (auteur, metteur en scène, co-directeur de Montévidéo-Marseille).