du 9 au 14 décembre 2008 à 19h00 et 21h00

du 9 au 14 décembre
6ème festival de théâtre amateur de la Communauté du Pays d’Aix
Entrée libre

mardi 9 décembre 19h – Créart Théâtre (Aix-en-Provence).
La belugo de Puericard a malheureusement dû annuler sa participation à ce festival. Elle est remplacée par la compagnie Créart Théâtre.

La vie d’en bas
deux personnages évoluant avec des conceptions de la vie différentes, à l’intérieur de deux univers tentent de construire des ponts pour se rencontrer. Un regard tendre et léger sur l’amitié, le besoin d’amour et le contact humain.

21h – Cie CapharnaÜm (Aix)
Jardinage humain de Rodrigo Garcia

Avec Mathieu Lisart, Aurélie Penonhoat, Pierre Rizzo, Claudine Usaï
Mise en scène : Mathieu Lisart assisté de Virginie Simms
Décor : Lise Couzinier et Jacques Brossier, Lumière : Myriam Anquelle

Dans l’univers violent, fragmenté et contradictoire d’une société consommatrice décervelante, deux femmes et deux hommes évoluent tant bien que mal, de case en case, et, qu’ils s’évitent ou se heurtent les uns aux autres, ils subissent toujours les règles d’un jeu impitoyable. Avant que ce jeu ne vire au massacre, ils cherchent à dire leurs peurs, leurs rêves ou leurs révoltes. Si le titre évoque la maxime de Candide ce n’est que par une inversion ironique : ce ne sont plus les jardins ou l’esprit qu’on cultive, mais les têtes des hommes qu’on manipule.

mercredi 10 décembre 19h – atelier enseignants du collège Marie Mauron (Cabriès)
La cantatrice chauve d’Eugène Ionesco

Mise en scène : Philippe Florent
Avec Sylvie Bellet, Philippe Florent, Fatima Mezine, Pierre Bord, Marie-Andrée Benvenuto, Sattar Yacoubi – Régie : Christelle Tanti et Julien Meunier

Un fil directeur essentiel à la compréhension du texte : l’absurdité du langage et l’incohérence des comportements de chacun des protagonistes doivent s’exprimer avec le plus de naturel possible. La gestuelle, les costumes, le décor doivent coller au réel et renvoyer à la plus banale des pièces de Boulevard qui ont fait les beaux soirs du théâtre bourgeois des années 50. Le jeu, parallèlement, doit s’inspirer des mêmes principes : alors que les personnages se voient peu à peu dépossédés du langage et du sens, réduits à de ridicules marionnettes interchangeables, nous avons projeté sur eux un semblant de psychologie qui les rattache à une tradition et met bien en évidence l’incongruité de leurs paroles.
C’est en montrant en eux, à travers ces débris de langage, les restes d’une humanité et d’une société réduite en lambeaux, que nous touchons du doigt le pessimisme fondamental du dramaturge sur la condition humaine.

21h – Théâtre Plus (Simiane Collongue)
Tailleur pour Dames de Georges Feydeau
Avec : Gérard Berg, Annie Guyomarc’h, Annie Iarmarcovai, Jacques Lavastre, Véronique Lemaire, Claire Muller, Claude Alibert, Léonce Barret

Une comédie de boulevard, en trois actes, ou des hommes veulent tromper leur femme et sont toujours surpris et des femmes qui sont aussi impliquées dans ces amours interdites !
Des clientes et des clients, des amis, des amantes et des amants, un garçon de course, un majordome, voilà de quoi occuper sur scène les huit comédiens de Théâtre Plus.
Sur un rythme effréné, les uns entrent, les autres sortent, le décor change, mais la fin se doit d’être toujours heureuse, même si l’hypocrisie…

Jeudi 11 décembre 20h30 – Théâtre école des quatre dauphins (Aix)
Crime du coeur de Beth Henley
Avec Sandrine Coupet, Jean-Frédéric Delaffe, Sylvie Jegouzo, Verena Leutenegger, Anna Morisset, Aurélien Vincent – Mise en scène : Jean-Marc Vidal

Une petite ville des Etats-Unis, dans les années soixante, où il n’est pas facile d’avoir un destin. Trois sœurs, orphelines, qui ont été élevées par leurs grands-parents, se retrouvent dans la maison du grand-père mourant, parce que la plus jeune a tiré sur son mari. Pourquoi ? Va-t-elle s’en sortir ? La force de leurs liens, de leurs jeux, de leurs rires sera plus grande que le drame.

vendredi 12 décembre 19h – Compagnie La girandole (Pertuis)
Quartett de Heiner Müller

avec Martine Forsse et Claude Coulet – mise en scène : Martine Forsse,
Réalisation des décors : Hélène Coulet – Création et régie lumière : Georges Calendrin

Que reste-t-il à Merteuil et à Valmont, les héros des « liaisons dangereuses », célèbre roman épistolaire de Choderlos de Laclos, lorsqu’ils arrivent à la fin de leurs pages -de leur vie- et surtout lorsqu’ils passent sous la plume de Heiner Müller.

21h – Théâtre du labyrinthe (Aix) – Noce de Jean-Luc Lagarce
Mise en scène : Jacqueline Gudin
Avec Annie Savignat, Michel Cahour, Sylvaine Roussel, Béatrice De Villars, Nicole Saignes.

Cinq personnages prétendent être invités à la Noce, mais ils n’ont pas de cartons d’invitation. Ils revendiquent à n’importe quel prix « leur part du gâteau » ! Entrez dans cette épopée crapuleuse, hymne à la liberté, opéra des gueux plein de chants, de danse, de sales coups et de bonheur !

samedi 13 décembre 19h – Cie Les Pennes’arts (La penne sur Huveaune)
L’atelier de Jean-Claude Grumberg
Mise en scène : Philippe Granarolo – Avec Vincent Bonanno, Lucette Boncino, Gisèle Ciocca, Marie-Claude Monchablon, Isabelle Nourry, Sylvie Renaudin, Aldo Timineri, Claire Velicat, Fares Yahia Amar

1945. La guerre vient juste de s’achever dans un éclair atomique au pays du Soleil Levant.
Dans l’atelier de confection encombré et mal éclairé dirigé par deux Juifs rescapés de l’enfer, cinq couturières et un presseur travaillent toute la semaine pour pas grand-chose…
« L’atelier » est une comédie douce amère qui raconte les joies et les peines, l’amitié et les chamailleries, les bons et les mauvais jours et surtout la difficulté à finir les fins de mois pour ces huit personnages.
« L’atelier » c’est la vie, celle de tous les jours, celle qu’il faut porter, qui n’est pas évidente dans un monde qui tente de se reconstruire… mais quelle que soit cette vie, elle est sans conteste le bien le plus précieux au monde.

21h – Cie Ail et fines herbes (Fuveau) – Harold et Maude de Colin Higgins
Adaptation de Jean-Claude Carrière
Avec : Françoise Potaux, Pascal Leconte, , Marie-France Bedoyan, Josiane Feron, Marianne Cirillo, Geneviève Courtais, Cécile Rattet, Pascal Casazza, Thierry Ivaldi, Jean-Marie Lombardo, Hugues Del Frari
Mise en scène : Marion Chaudieu

Maude est une vieille dame si heureuse de vivre qu’elle rend le goût de la vie au jeune Harold ; celui-ci va offrir à Maude pour ses 80 ans une bague de fiançailles, mais elle disparaît, laissant Harold avec sa guitare aller vers l’avenir.

dimanche 14 décembre 19h – Cie Les caquetants (Ventabren)
Non… rien texte des caquetants

Mise en scène : Jacques Clément – Avec Claudine Bernard, Jean-François Cloarec, Martine Denimal, Alice Rigal

Communiquer ? Se rencontrer ? Des personnages au quotidien (peut-être vous, peut-être moi) pensent le faire, alors que chacun reste enfermé dans son monde à lui, muré dans son propre discours…
Lancés, marmonnés, gazouillés, les mots farandolent mais n’ouvrent aucune porte…
Drôle ? absurde ? ou effrayant ?

21h Le théâtre de la petite porte (Aix) – Faut pas payer de Dario Fo
Mise en scène : Claire Massabo – Avec Brigitte Quittet, Judith Obert, Gilles Fourreau, Antoine Rezzi, Jean-Michel Guillet

Italie des années 70. Deux femmes ont osé l’inimaginable : ne pas payer !
Provisions, gaz, électricité, loyer, tout y passe et le quotidien bascule. Les maris, pauvres mais honnêtes, ouvriers militants, réalisent des recettes révisionnistes. Policiers, gendarmes, infiltrés veulent y goûter. Pendant ce temps, que fait le Pape ?